dimanche 4 novembre 2012

TIM DENEVAN

Dans le désert ou sur les plages de Californie, Jim Denevan habille les milieux naturels d’éphémères costumes qu'il taille dans le sable à l'aide d'un bâton ou d'un râteau. Parfois, il accroche son au porte-bagages d'un vélo avant de silonner les kilomètres de côte. Il en faut de la philosophie pour tracer patiemment ces milliers de cercles et les regarder disparaître, chassés pas le vent ou  la marée quelques heures seulement après leur dessin. Mais l'artiste, passionné de surf, sait apprécier le pouvoir des vagues. Rêveur, il saisit la beauté de l'instant comme si sans fugacité les choses ne valaient pas vraiment la peine...

Beaux arts magasin













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire